JEUNE et astanga yoga/FASTING and astanga yoga

Grâce à l’autolyse, les dépôts de type colles ou cristaux qui durcissent les articulations, les muscles et les tissus sont éliminés en douceur et charriés via les émonctoires.
En pratiquant votre yoga pendant le jeûne, vous accentuez ce processus d’élimination.

Votre corps est informé clairement de ce que vous recherchez: davantage de souplesse, d’élasticité, de tonicité et une capacité respiratoire plus ample et fluide.

Pendant le jeûne, on pratique en mettant de côté tout effort, pour une séance de confort. Les focus – souffle, étirement, précision posturale, dristis, bandhas, fluidité dans le mouvement – gagneront en sensation, en sensibilité, et le vinyasa se fera plus aérien.

Cette sensibilité s’intensifie et s’affine au cours du jeûne. Légéreté, unité.. Les perceptions se modifient, le ressenti du prana est d’une qualité formidable, en résonance et écho, tout autour de vous et à travers vous.

C'est le moment idéal pour faire du pranayama. Doucement dans les rétentions de souffle à vide - kumbaka entre recaka et puraka - il est possible que vous expérimentiez un surcroît de Pitta. Equilibrez son excès par une respiration douce - un Udjaï très beau, très subtil.

Le fait de s’assouplir notablement en peu de temps sans forcer apporte une grande satisfaction à l’Astangi.

Parfois ce n’est pas pendant le jeûne, mais au cours de la reprise alimentaire ou après celle-ci que les progrès se révèlent.



Due to the autolysis, the starch and crystals accumulations which have hardened the joints, muscles and tissues are eliminated. This detoxification process is increased whilst fasting.

Your body is clearly informed about your aim : bending easily, muscular elasticity and a greater breathing capacity, your breath will flow more freely.

Have a comfortable practice, avoid straining. Your focuses – breathing, stretching, postural accuracy, dristis, bandhas – will become much more sensitive, and the vinyasa will fly beautifully.

This sensitivity increases and become sharper, day after day. Lightness, oneness... Perception changes, prana’s sensation becomes so amazing, vibrant, echoing,

Fasting is an ideal time for pranayama. Be soft retaining your breath at the end of exhalation (Kumbaka between Recaka and Puraka) – you may experience an excess of Pitta. Then balance it with a smooth breathing – a subtile Udjaï, so beautiful.

To become easily and gracefully elastic brings a cool satisfaction to the Astangi.

Sometimes the progress does not manifest itself on the fasting time, but with the first food intakes, or a few days later.

Sometimes the progress only manifests itself after the period fasting with the first intake of food, or a few days later.

Articles les plus consultés